26/07/2007

La liberté d'être stupide

Réponse à mon cher Louis,

 

Je suis très touchée de ton commentaire sur "L'éveil". Il est lui-même tout empreint de sensibilité. Tu ne peux voir que ce qui est déjà en toi.

 

Tu parles de ma "mission"! Tu cites Cocteau, Fournier. Etre le "passeur des pauvres âmes" ... Tu me prêtes une bien grande destinée que je n'ai pas et que je n'ai d'ailleurs pas envie d'avoir.  Oui, c'est vrai que les métiers que j'ai choisis sont axés sur la communication, mais je reste passive. Je ne montre rien que ceux qui voient ne soient déjà prêts à découvrir. S'ils ne le voyaient pas à travers moi, ils le verraient à travers quelqu'un d'autre. Je n'ai pas la destinée de montrer quoi que ce soit aux autres. Nous n'avons qu'une destinée, c'est de s'accomplir soi-même et de s'épanouir, de vivre, car c'est la seule chose que personne d'autre ne fera à notre place. Chacun choisit son chemin.

 

J'offre aux autres de voir à travers mes yeux, c'est vrai, mais ce n'est pas "mieux". C'est simplement "différent".  Et ce que tes yeux voient sans moi a tout autant de valeur, que ce soit au ras des pâquerettes ou du haut d'un nuage.

 

Chacun va à son rythme, chacun choisit et suit son chemin selon son coeur et ses capacités.

 

Et il y a l'essentiel qui est la liberté. Quand tu écris: "tu ne pourras plus jamais dire que tu laisses aux autres la liberté d'être stupides", je vois l'essentiel comme exactement le contraire: laisser aux autres leur liberté, tout court. Tu sais, dès qu'on parle de "ne plus laisser la liberté aux autres", c'est la dictature. Le grand argument des dictateurs, c'est de supprimer sa liberté au peuple pour son plus grand bien. Et là, quoi qu'on en dise, ça ne va plus.

 

Même s'il y a une barque, même si on arrive à voir l'autre rive, même si la vie est cent fois meilleure sur l'autre rire (1), nous restons tous libres de monter dans la barque ou pas. C'est un droit fondamental.

 

Alors, je le clame bien haut encore une fois: "Vive la liberté d'être stupide".

 

Christine

 

PS: Mais je ne leur accorde tout de même pas la liberté de stationner devant mon portail!
__________________________________
(1) Je voulais écrire "rive" bien entendu. Je laisse le lapsus car c'est tellement révélateur de mes besoins profonds. Faut rire, bon sang!

03:19 Écrit par Chris47 dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

la liberté et la stupidité : nous le sommes tous à un moment ou à un autre... Je viens d'envoyer un long message et je ne le vois nulle part, pas le courage de recommencer...
Bizzz

Écrit par : Romy | 27/07/2007

Oh! Dommage!
Quand tu auras le courage alors... J'aurais aimé te lire sur le sujet!

Écrit par : chris47 | 27/07/2007

Les commentaires sont fermés.