17/07/2007

Deux mondes

Deux mondes

 

Oui, j'aurais pu t'aimer

de loin, de près

te découvrir, te rencontrer

passer ma main dans tes cheveux

et te regarder dans les yeux

pour échanger nos mondes

 

ton monde, le mien

proches ou lointains

 

Nous aurions lu Prévert

Apollinaire ou Carême

à l'endroit, à l'envers

et sous l'armoire même

lorsque l'orage gronde

 

proche ou lointain

dans ton monde ou le mien

 

On aurait déplacé le nord

aux portes de Toulon

fait fondre les glaciers

au soleil de Carthage

on aurait traversé à la nage

 

ton monde et le mien

proches ou lointains

 

Ta main dans mes cheveux

sur ma peau, et pour mieux

apprécier les sables de Durance

toujours au rendez-vous

le soleil de Provence

 

s'ils n'étaient pas si loin

ton monde et le mien.

 

16 juillet 2007

Bridge Nepal

 

00:29 Écrit par Chris47 dans Poèmes en francais | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Comme tu écris bien ma Kit ...

Écrit par : Myna | 05/11/2007

Les commentaires sont fermés.