11/07/2007

Uforståelig - Transposé en francais

Darkness

compreNDRE

Cette ironie frappante
dans ta mort

Toi qui parlais de prudence
comme d'une vertu
tu coupes tous les ponts
derrière toi
te jettes
seul
dans l'inconnu
sans préparation
sans moi.

28.03.2005

© C.W. 2005

08:16 Écrit par Chris47 dans Poèmes en francais | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Tout est dit là... En norvégien, ce devait encore être plus percutant, toucher aux tripes, le norvégien fut la langue de votre amour au quotidien après l'anglais des débuts...

Tu le mets en norvégien, dans les pages francophones... ? Si tu veux bien...

Il m'interpelle depuis le début ce texte, il est de 2004, pour ton mari je suppose...


comprendre

Cette ironie frappante
dans ta mort

Toi qui parlais de prudence
comme d'une vertu
tu coupes tous les ponts
derrière toi
te jettes
seul
dans l'inconnu
sans préparation
sans moi.

28.03.2005

© C.W. 2005

Écrit par : Romy | 27/07/2007

... et la photo si judicieusement choisie, c'est ça, vraiment ça pour ceux foudroyés par la mort d'un très proche, bien obligés de continuer, eux...

Écrit par : Romy | 27/07/2007

En effet C'est un des 200 et quelques poèmes que j'ai écrits pendant que je faisais mon deuil. Ca m'a beaucoup aidé.

Écrit par : chris47 | 27/07/2007

Les commentaires sont fermés.